Le Secret… avec esprit

Onze ans après son lancement, les gens parlent toujours du « Secret » de Rhonda Byrne. Le secret qu’elle pensait avoir découvert était la « loi d’attraction » : quoique tu penses et ce sur quoi tu te focalises, finis par devenir ta réalité. L’Univers, dit-elle, est essentiellement de l’énergie, et toutes énergies vibrent à différentes fréquences. Du fait que chaque personne vibre aussi à une certaine fréquence, elle attire des énergies similaires depuis le large champ vibratoire. Ainsi, nous attirons des objets, des évènements, des gens et des situations qui sont d’une « vibration » similaire à la nôtre.

Ce concept met l’eau à la bouche: la possibilité d’attirer tout ce que nous désirons. Bien que les sages orientaux confirment la notion générale de pouvoir modeler notre destinée, ils développent bien plus l’histoire. L’exploration philosophique, de même que l’observation pratique montrent clairement que des forces au-delà de notre contrôle influencent aussi notre devenir. C’est ce qu’on appelle le karma. Nous pourrions désirer une variété de choses, mais sans le crédit karmique nécessaire, ces choses vont rester hors de portée. Le secret n’est donc pas aussi simple et direct que cela.

La Bhagavad Gita, toutefois, nous révèle une secret existentiel bien plus profond. Alors que le livre de Rhonda parle d’attraction, le grand classique sanskrit nous encourage au préalable d’établir ce qui est digne d’être attiré. La plupart des gens se hâtent à lister leurs envies sans considération significative. Notre problème fondamental consiste à attirer de mauvaises choses, dans le sens où ce sont des choses qui ne nous apportent pas ce que nous recherchons au plus profond. Quand nous reconfigurons nos désirs, et tournons notre attention vers les choses correctes, qui sont spirituelles, ces choses nous permettent de nous connecter avec notre essence. Ensuite tout rentre en ordre parfaitement. Une paix durable, le bonheur et l’épanouissement sont disponibles à tous, mais seulement sur la plateforme spirituelle. Nous cherchons la bonne chose mais au mauvais endroit. Voilà le secret derrière le secret.

Celui qui, avant de quitter son corps, parvient à tolérer les impulsions des sens et à juguler la force de la concupiscence et de la colère, est bien situé. Il est heureux même en ce monde.

Bhagavad Gita 5.23

Sutapa das

Traduit par Dhananjaya das

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s